Association agréée pour la protection de l’environnement

PLACES D’ARMES 97232 MARTINIQUE

Le Lamentin, le 02 décembre 2017

 

LE FONCIER AGRICOLE

Le foncier agricole subit une dilapidation continue. Si nous ne l’arrêtons pas, à terme nous ne pourrons envisager aucun développement agricole.

  • Aujourd’hui par manque de terre agricole :

o Nous n’arrivons pas à installer les jeunes agriculteurs formés qui le souhaitent,

o Impossible d’envisager une véritable diversification pour nourrir la population.

  • La principale cause de dilapidation est la spéculation foncière. 
  • Les responsabilités sont partagées entre nos élus qui déclassent les terres agricoles sans retenu et l’administration étatique qui n’applique le contrôle de légalité ni sur les documents d’urbanisme, ni sur le mitage sauvage.
  • La commission de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF) pourrait atténuer les déclassements. Elle émet un avis conforme, c’est-à-dire qu’un avis défavorable de ça part sur un PLU entraine son rejet. Les élus et les services de l’état qui avalisent déjà les déclassements sont majoritaires à la CDPENAF. De ce fait son efficacité est restreinte.
  • La commission territoriale d’aménagement foncier (CTAF) peut diminuer la spéculation. Elle met en œuvre la procédure de terres en friche. Il faut pour cela qu’elle fonctionne continuellement. Ce qui n’est pas le cas pour l’instant.
  • Il y a donc beaucoup de difficultés pour préserver des terres agricoles. Aussi le peu que nous parviendrons à récupérer doit être sanctuarisé. Il faut abonder la banque de terre de la CTM pour éviter que les droits d’héritage futurs ne conduisent pas à leur morcellement puis à leur perte pour l’agriculture.
  • D’autre part la SAFER doit avoir les moyens financiers de préempter et d’acheter les terres pour le compte de la CTM. C’est pourquoi la CTM devrait prévoir dans ces orientations budgétaires une ligne importante à cet effet.

Le représentant de l’ASSAUPAMAR au COSDA, à la CDPENAF, à la CTAF;

Henri LOUIS-REGIS

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *