Depuis 2014, le Préfet manque à sa responsabilité d’information en permettant une enquête publique sans information (absence de rapport de base, document fondamental obligatoire) ;

– Depuis 2014, le Préfet manque à sa responsabilité de prudence en ne procédant pas à l’examen des installations classées (pas de réexamen du site du Galion avec la venue d’Albioma) ;

– Il fait tout cela en parfaite violation de la loi

– En exposant les Martiniquais à des risques d’empoisonnement

– En exposant la population voisine (ouvriers, habitants) à des risques d’explosion

– L’Assaupamar n’a jamais cessé de dénoncer tout cela et aujourd’hui, en 2018, une fois de plus, l’Assaupamar demande au Préfet de faire produire le rapport de base, et de faire procéder au réexamen du site.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *