Créée en 1980, l’ASsociation pour la SAUvegarde du PAtrimoine MARtiniquais, plus connue sous son sigle ASSAUPAMAR, est une association agréée de protection de l’environnement depuis 1968.
Notre slogan, « TÈ SÉ BWA, BWA SÉ DLO, DLO SÉ LA VI », se traduit par « Sans terres, pas de forêts, sans forêts pas d’eau, sans eau pas de vie ».

Depuis son existence, quatre présidents se sont succédé à la tête de l’association, pour défendre le patrimoine martiniquais, selon une idéologie propre énoncée ci dessous:

 

  • Jusqu’en 1982: Jacqueline Pétitot, femme engagée et dynamique  en assure les débuts
  • 1982-1991: Garcin Malsa en devient le fondateur officiel et en assoit la base administrative.
  • 1991- 2016: Henri Louis Régis, tient les rênes 25 ans durant.
  • Janvier 2016: Olivier Bérisson est nommé

Notre conception multidimensionnelle du patrimoine invite l’homme martiniquais, élément central du patrimoine martiniquais, à développer la connaissance des écosystèmes naturels (terrestres, aériens, marin…) en tenant compte de son patrimoine historique et socioculturel au sein de la région de la Caraïbe.

Ainsi, notre objectif principal consiste à renforcer des martiniquais sur leur devoir d’appropriation, de préservation et de protection de ce patrimoine riche et multiforme, pour la valorisation de celui-ci sous ses différentes formes : écologiques, économique, sociologique…pour un développement durable et soutenable de leur pays.

C’est dans cet esprit que se sont inscrites nos actions et nos luttes pour la préservation, entre autres de :

  • La Grande Rivière menacée par un projet de pompage de 80% de ses eaux,
  • La mangrove de la baie de Génipa en butte à une urbanisation inconsidérée (construction du centre commercial)
  • Les terres agricoles menacées par des projets de centrales photovoltaïques sur les communes de Basse Pointe, Macouba, Grand Rivière
  • Les écosystèmes de la baie du marin victimes de rejets de boues de dragages polluées
  • La sécurité et le cadre de vie des habitants du quartier la Digue à Ducos suite au projet d’installation de groupes électrogènes et de stockage de gasoil à proximité de leurs habitations
  • La préservation du littoral et le libre accès et dessus (Sainte Luce, François, Robert)

L’actualité de nos actions, entre autres :

  • Le soutien des habitants du quartier de Long Pré exposés à la pollution par rapport à un important stockage à ciel ouvert de ferrailles, VHU et autres matériaux polluants au bord de la rivière de Longvilliers,
  • La contamination au chlordécone de toute la chaine alimentaire
  • L’épandage aérien dans les bananeraies,
  • La libre circulation sur le littoral martiniquais
  • Le suivi de la modification des PLUs
  • Le suivi du schéma d’aménagement et de la gestion des eaux (SDAGE), au comité de bassin
  • La remise en place du Schéma Régional Climat, Air, Energie(SRCAE)

Et notre veille écologique porte sur :

  • Les terres agricoles menacées par des projets touristiques (golf dans la ville du marin) et de nouvelles installations de centrales photovoltaïques
  • L’utilisation de produits phytopharmaceutiques
  • La protection des mangroves et des rivières

Ces actions sont assorties de propositions alternatives, entre autres pour :

  • La production d’énergies renouvelables
  • La protection des ressources en eau potable
  • Le développement d’une agriculture biologique socialement équitable
  • Le ménagement des zones naturelles